Projet Vavilov : osez sauver le grenier du monde - De Natura
Loading...

Projet Vavilov

Vavilov

Démarche

L'accueil, l'usage et l'étude des variétés de fruits et de légumes "obtenues" en France il y a plus de 100 ans et disparues de notre territoire national.

VAVILOV, collection vivante de semences oubliées

L’institut Vavilov est la plus ancienne banque de semences du monde. Basé à Saint Pétersbourg au Nord de la Russie, cet organisme a été géré au début du siècle dernier par Nikolaï Vavilov, agronome russe qui a parcouru la planète à la recherche d’une incroyable diversité de variétés de céréales, de fruits et de légumes. Il conserve vraisemblablement une partie de l’avenir alimentaire de l’humanité, par une biodiversité végétale protégée contre les guerres et invasions, les intentions envieuses, les risques naturels et les incendies, la désaffection des institutions et des pouvoirs politiques, le temps, l’oubli.
500 chercheurs scientifiques de « haut vol » y travaillent encore, malgré un déficit d’aides financières publiques de l’ordre de 50% du budget annuel.

C’est pourquoi De Natura, aux côtés du CRBA – Centre de Ressources de Botanique Appliquée, de Perma’Cité et de TARVEL, s’engage dans un projet de coopération franco-russe pour soutenir l’institut Vavilov dans ses missions et ses convictions, et pour enrichir la diversité végétale cultivée.

La genèse

Delegation 2014

Une délégation française a été accueillie en mars 2014, à Saint-Petersbourg, dans les locaux de l’institut Vavilov. Durant une semaine, ils ont pu découvrir les collections, les méthodes et outils de travail ainsi que les difficultés auxquelles sont confrontés les 400 salariés dévoués à l’œuvre de Nicolaï Vavilov.

Cette première rencontre fût suivie par la visite en septembre 2014, d’une délégation de 4 chercheurs russes à Lyon, reçue par le CRBA et TARVEL. Ils ont pu découvrir les travaux menés dans des jardins botaniques, des pépinières et visiter des sites entretenus de manière écologique.

 Ces échanges d’expériences et de connaissances ont été l’occasion de confier aux russes une partie de la collection de semences du CRBA. Les chercheurs de l’institut Vavilov ont, quant à eux, officiellement remis des variétés originaires de la région Rhône-Alpes, aujourd’hui disparues du territoire. Ces collections sont étudiées par les conservatoires en réseau du CRBA.

C’est sur ces premières rencontres que la décision a été prise de construire un partenariat ambitieux, en faveur de la préservation de la biodiversité cultivée et de la souveraineté alimentaire.

Les enjeux

Notre projet s’inscrit dans deux enjeux fondamentaux :

  • La préservation de la biodiversité cultivée : les espèces et variétés délaissées aujourd’hui pourront être de nouvelles solutions demain.
  • La souveraineté alimentaire : ou la capacité que nous aurons à produire nos aliments quelles que soient les évolutions climatiques, sanitaires ou environnementales.

Avec cette ambition, le projet vise plusieurs objectifs :

  • la conservation de la diversité génétique végétale,
  • la diffusion et le développement des collections de l’institut Vavilov dans des pratiques culturales contemporaines,
  • la réalisation d’études et de recherches conjointes sur la biodiversité végétale, notamment grâce à des parcours franco-russe de formation et d’échanges d’étudiants,
  • l’amélioration de la visibilité des travaux de Nicolaï Vavilov et de l’institut Vavilov en France, en Europe,
  • l’utilisation et la vulgarisation de l’œuvre de Vavilov grâce à des actions d’éducation et de sensibilisation, notamment par la mise en place de « jardins Vavilov ».

Mise en culture à l'institut Vavilov

Toutes ces actions demandent des moyens… Elles seront réalisées à la hauteur de l’enthousiasme et de l’implication des partenaires que nous entraînerons avec nous, avec Vavilov.

Liste des actions

L’équipe de l’expédition Vavilov à AgroParisTech

L’équipe de l’expédition Vavilov à AgroParisTech

  • Localisation Paris
  • Mise en oeuvre 23/03/2016
  • Bénéficiaire Institut Vavilov

Sur les traces des ancêtres de la pomme et du choux en Russie

Sur les traces des ancêtres de la pomme et du choux en Russie

  • Localisation
  • Mise en oeuvre 27/07/2015
  • Bénéficiaire Institut Vavilov